Voir la version en ligne
 
 
LE FAIT DU MOIS
 
 
ROMANITÉ : UN PARC DE LOISIRS SUR LES RAILS
Depuis plusieurs années, la question d’un parc de loisirs est posée… Pour en avoir le cœur net, Nîmes Métropole, grâce à la médiation de la caisse des dépôts et consignations, s’est rapproché de la Compagnie des Alpes (CDA). L’avis d’un professionnel éclairé était en effet nécessaire. Un premier dossier d’intention a été soumis pour analyse. La CDA a évalué en retour que la capacité d’accueil d’un parc dédié à la Romanité pourrait atteindre 600.000 visiteurs/an sur le secteur de Redessan. Une étude lourde est à présent nécessaire pour définir le contenu du projet. A la suite de ce travail, et si les conclusions se révèlent positives, Nîmes Métropole pilotera la mise en œuvre d’un tour de table financier. Les premiers résultats de l’étude devraient être connus avant la fin de l’automne 2018.
 
 
L'ACTUALITÉ
 
 
DEUX IMMEUBLES À VOCATION ÉCONOMIQUE
 
Pour favoriser l’accueil des 1ères activités économiques du site, Nîmes Métropole va construire un immeuble à vocation tertiaire de 1500 m² et un immeuble destiné à des fonctions productives de 2500 m² intégrant une plate-forme technologique. Le pôle de compétitivité TRIMATEC va installer son siège social dès 2020. L’Ecole Supérieure d’Ingénieur « ISEN YNCREA Méditerranée » pourrait aussi rejoindre le site, notamment pour y développer un incubateur d’entreprises. Enfin, TOTAL et EDF souhaitent implanter sur MAGNA PORTA des applications énergétiquement novatrices et exemplaires. Un partenariat vient d’être d’ailleurs d’être engagé avec EDF pour proposer la candidature de MAGNA PORTA à l’appel à projet européen URBAN INNOVATIVE ACTIONS
 
Découvrir l'appel à projet
 
 
L’AGRICULTURE À L’AFFICHE
 
La volonté de Nîmes Métropole de placer l’agriculture au cœur du projet MAGNA PORTA est fondamentale. Près de la moitié des surfaces acquises par l’agglomération sera rétrocédée à des usages agricoles. Un investisseur a déjà manifesté son désir d’exploiter une oliveraie à vocation productive sur une quinzaine d’hectares. A noter que l’agglomération essaie de maintenir, voire développer, les surfaces viticoles. Pour tenir cet objectif, le cabinet Reichen va retravailler son plan d’aménagement pour faciliter les cheminements agricoles sur MAGNA PORTA
 
 
UN AVENIR INDUSTRIEL ET TECHNOLOGIQUE
À IMAGINER 
 
Nîmes Métropole a consulté l’Académie des Technologies, le Collège de France, l’Ecole des Mines d’Alès, Unîmes, le CEA List et des groupes nationaux (Loréal, Daher, Total, EDF, Solvay, Areva…) pour définir la stratégie industrielle du site MAGNA PORTA. Grâce aux premières « Journées Scientifiques MAGNA PORTA » organisées à Nîmes, plusieurs orientations commencent aujourd’hui à être privilégiées. Un Comité de Suivi Scientifique (CSS) a d’ailleurs été constitué pour le pilotage d’un centre de ressources technologiques qu’il convient de créer ; il se réunit tous les 2 mois avec des personnalités diverses représentant l’Institut de Chimie Séparative de Marcoule, Areva, Siemens, Solvay, l’Ecole des Mines, Unîmes et l’YNCREA.
 
Lire plus
 
 
LA VITRINE DU MAS LARRIER
 
Face au parvis de la nouvelle gare, le mas Larrier (1 700 m² de locaux), ancienne propriété agricole du XIXème siècle, sera réaménagé pour accueillir des activités consacrées à la viticulture et plus largement à l’agritourisme. Il s’agit d’y installer un point de vente et de valorisation des produits du terroir, et aussi un espace de restauration. L’installation d’une hôtellerie haut de gamme dans le prolongement du Mas est en cours d’études. Nîmes Métropole prévoit un démarrage des travaux à la fin de l’automne prochain.
 
 
EN BREF...
 
 
 
CONCERTATION PUBLIQUE
 
• La première réunion publique est prévue le 26 février à 18h salle Bernard Gimenez, avenue Pierre Mendès France à Manduel. Consultez le dossier d’enquête publique de l’avenue de la gare.
 
Consulter
 
PROJET D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE
 
• Une rencontre récente entre Nîmes Métropole, l’établissement d’enseignement agricole Marie Durand de Rodilhan et l’institut Français du vin a permis d’étudier les modalités d’un partenariat sur MAGNA PORTA.
 
 
UN CENTRE DE RESSOURCES INDUSTRIEL
 
• Un centre de ressources technologiques est aujourd’hui en voie d’élaboration sur le site de Magna Porta. Celui-ci mettra à disposition des PME et autres start-ups, des moyens mutualisés pour favoriser leurs projets d’innovation.
 
 
 
Facebook
Twitter
Instagram
Youtube
 
 
© 2018 NIMES MÉTROPOLE
 
 
Cet email a été envoyé à magali.besson@nimes-metropole.fr.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur NIMES MÉTROPOLE.